JMJ -Cracovie 2016. QUELQUES PHOTOS ET IMAGES DE LA MESSE D'OUVERTURE

















 

Auteur: Sandor Benke

World Youth Day Kraków 2016's photos on Flickr.



 

Posté par cidh2050 à 16:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Des centaines de jeunes wallons sont allés aux JMJ-2016 via Battice (province de Liège)

Deux cent septante-cinq  jeunes originaires de toutes les provinces wallonnes, âgés entre 16 et 30 ans, ont quitté Battice (province de Liège) samedi en fin d'après-midi pour se rendre en Pologne où se dérouleront les JMJ-Journées Mondiales de la Jeunesse. Le lancement a été fait part une messe présidée  par l'évêque de Liège après laquelle  ces jeunes ont pris place dans des cars, à destination de Lublin, le diocèse qui les a accueillis. Ils y passeront la première semaine en affectuant différentes activités avant de rejoindre  Cracovie le 25 pour le lancement des JMJ. Voici un message  pour la route de Mgr J-P Delville, évêque de Liège (Homélie du 16 juillet 2016)


Chers Frères et Sœurs,

Chers Jeunes,

Chers Pèlerins des JMJ,

Vous voilà prêts à partir. Les bagages sont faits, les cars sont prêts à partir pour Cracovie ! Vous vous engagez dans une belle aventure, faite de rencontres et de découvertes. Une rencontre des autres et une rencontre de Jésus. Vous vous rendez à Cracovie pour rencontrer aussi le Seigneur Jésus. Un pèlerinage a toujours pour objectif une rencontre avec le Seigneur, à travers des saints, ou à travers une communauté, ou à travers un sanctuaire bien connu, ou à travers une personnalité religieuse, comme le pape François.

Or dans l’évangile que nous venons d’entendre – et qui est l’évangile de ce dimanche - , c’est un la démarche contraire que nous voyons : c’est Jésus lui-même qui vient à la rencontre des gens (Lc 10,38-42). Il descend chez des amies, deux sœurs, Marthe et Marie ; il s’est invité et on lui prépare à manger. On pourrait dire aujourd’hui : c’est Jésus qui vient à notre rencontre au lieu que nous allions à sa rencontre. C’est un peu comme si on disait à deux d’entre vous, qui sont frères et sœurs : pas besoin d’aller à Cracovie ; ce soir, le pape François vient chez vous. Oui, le pape en personne ! il arrive incognito en Belgique.

Alors je vais poser une question et vous allez lever la main pour répondre. Est-ce qu’il y a ici deux frères et sœurs ? Ou deux sœurs ? Levez la main ! où habitez-vos ? Imaginez : le pape François vient chez vous ce soir ! Pas besoin d’aller à Cracovie ! Changement de programme ! Panique à bord : il n’y a rien de prêt ! Les parents sont partis en vacance, la maison est un peu en désordre ! Et le pape, il mange quoi ? Il n’y a rien au frigo ! Des chips, cela va ? Il aime le chocolat, le pape ? – cela on en a en réserve !

Bref, voilà le topo de ce qui se passe chez Marthe et Marie : Jésus vient chez elles, et rien n’est prêt pour le recevoir. Il aurait pu avertir quand même ! Donc Marthe se coupe en quatre pour préparer vite quelque chose à manger. Mais plus elle prépare, plus elle s’énerve ! Surtout qu’elle voit que sa sœur Marie qui prend du bon temps avec Jésus : Marie bavarde, elle discute, elle ne s’occupe de rien ; « elle s’était assise aux pieds du Seigneur et écoutait sa parole », dit l’évangéliste Luc. Donc Marthe explose : « Seigneur, cela ne te fait rien ? Ma sœur me laisse seule à faire le service. Dis-lui donc de m’aider ! » Remarquez que la colère de Marthe, au lieu de tomber sur Marie, tombe sur Jésus. C’est ce qu’en psychologie, on appelle le transfert. C’est très humain, mais c’est l’invité qui fait les frais, c’est Jésus qui est agressé. Alors Jésus répond à Marthe d’une façon très étonnante. En effet, si Jésus avait été un bon chrétien, il aurait dû dire : « Tu as raison, Marthe, il faut que Marie s mette aussi à l’ouvrage. D’ailleurs je vais vous aider toutes les deux à faire la cuisine ! » Mais, non ! Rien de cela ! Jésus reflète d’abord à Marthe son attitude. Là encore, il très psychologue : il fait baisser la tension  : « Marthe, tu t’inquiètes et tu t’agites pour bien des choses ! » Donc Jésus relève que Marthe s’est mise dans un état de stress. Puis il reflète l’état d’âme de Marie : « Marie a choisi la meilleure part. Elle ne lui sera pas enlevée ». Donc Jésus valorise l’attitude d’écoute de sa parole et relativise l’activisme.

Comment nous situer, quant à nous ? Chacun de nous a en lui-même un peu de Marie et un peu de Marthe, et peut-être un peu de combat entre Marthe et Marie. L’attitude de Marthe est l’attitude la plus naturelle, la plus humaine : quand il y a quelque chose à faire, on s’y met, on travaille. Mais le grand danger, c’est que le travail prenne le pas sur tout le reste ; et on alors on est frustré, parce qu’on n’a pas le temps de faire ce qui est plus important ; parfois on s’énerve sur les autres ; et même on s’énerve sur Jésus. On en arriverait à dire : « à quoi sert la Parole de Dieu, la parole de Jésus, la vie chrétienne, la prière ? C’est perdre son temps : il y a plus utile à faire ! ».

La société d’aujourd’hui a tendance à fonctionner comme cela : on relativise le religieux, on relègue la religion dans le privé, on la voit comme inutile. On aurait même tendance à instrumentaliser Jésus : il faudrait qu’il travaille avec nous, qu’il commence à faire le ménage et, si possible, qu’il fasse quelque bon miracle utile à tous. Alors contre cette tendance, Jésus réagit : il invite à écouter sa parole, comme faisait Marie.

Notez que Jésus ne décourage pas l’engagement concret : dans l’évangile de Luc, le texte qui précède ceci, c’est la parabole du Bon Samaritain, dans laquelle Jésus valorise l’engagement de ce Samaritain, qui soigne un blessé sur la route, alors qu’un prêtre et un lévite sont passé et n’ont rien fait. Ils étaient trop préoccupés par leurs affaires personnelles, un peu comme Marthe, et ils ne sont pas attentifs à l’autre. Marie par contre est attentive à l’Autre, à Jésus et à sa Parole. Donc le message qui nous est adressé à notre départ vers Cracovie est le suivant : Comment est-ce que je serai attentif à l’autre ? Comment pourrais-je sortir de mes préoccupations matérielles et de mes préoccupations personnelles, qui risquent de m’agiter, comme Marthe ? Comment vais-je me rendre attentif à la parole de l’autre ? Nous avons besoin d’une parole spirituelle, qui nourrit notre vie spirituelle, notre vie sociale, notre vie relationnelle. Ce n’est pas toujours facile de dire une parole profonde, d’écouter une parole intime, de dire ce qu’on a sur le cœur ! Ce n’est pas toujours facile d’écouter une parole de Jésus qui nous donne vie, une vie en profondeur…

Eh bien, voilà notre mission au cours de ce pèlerinage des JMJ à Cracovie : soyons capables d’écouter dans notre cœur des paroles de Dieu, des paroles des frères et sœurs, des paroles du pape ! Soyons capables de dire des paroles qui touchent les autres et qui les éclairent ! Soyons des Marie qui sont assis aux pieds de Jésus pour écouter cette parole ! Et soyons comme le Samaritain, qui écoute les besoins de l’autre et qui réagit par des gestes et des paroles qui réconfortent !

Merci Seigneur pour ce message de joie et de confiance que tu nous donnes aujourd’hui !

Merci de nous donner une parole qui touche notre cœur ! Aide-nous à t’accueillir de tout cœur ! Amen ! Alléluia !

 + Mgr Jean-Pierre Delville,


Votre évêque

Posté par cidh2050 à 01:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Hymne Officielle JMJ 2016 - Cracovie. Heureux les coeurs miséricordieux (Français, English, Polonais)

 


Hymne officiel en français: Heureux les coeurs miséricordieux

 


1. Joie de lever le regard vers les monts
D’où me viendra le secours, (Ps 121,1)
Secours du Seigneur tout au long des jours :
Dieu Saint, Miséricorde !


2. Joie d’être pris dans les bras du Berger :
Lui-même vient nous chercher ! (cf. Lc 15,4-5)
Par ses blessures nous sommes guéris : (cf. Is 53,5)
Christ est Souffle de vie ! (cf. Jn 20,22 ; Rm 6,4) 

R/ Heureux les coeurs miséricordieux,
car ils obtiendront miséricorde ! (cf. Mt 5,7)
Heureux les coeurs aimants,
Ouverts à l’amour de Dieu le Père ! 2*R/
      
3. Joie d’espérer contre toute espérance ! (cf. Rm 4,18)
Qui loin de Dieu survivrait ?
Mais Son pardon vient changer nos coeurs,
Alors, vivons de Lui ! 2*R/


 4. Joie d’être en paix grâce au Fils rédempteur :
Christ a surgi du tombeau !
"Jésus est Seigneur !" clame en nous l’Esprit : (cf. 1Co 12,3)
Que le monde Le voie ! 2*R/


Pont : Chrétien, quitte la peur, sois fidèle : (cf. Lc 8,50)
Remets à Dieu tes soucis !
Aie confiance en lui, car il est ressuscité, (cf. Mt 14,27 ; 28,7)
Vivant à jamais ! 3*R/


Hymne original polonais - Télécharger en mp3    

 

 

 Błogoslawieni milosierni (Jakub Blycharz)


1. Wznoszę swe oczy ku górom, skąd
Przyjdzie mi pomoc ;
Pomoc od Pana, wszak Bogiem On
Miłosiernym jest !


2. Kiedy zbłądzimy, sam szuka nas,
By w swe ramiona wziąć,
Rany uleczyć Krwią swoich ran,
Nowe życie tchnąć !


R/ Błogosławieni miłosierni,
albowiem oni miłosierdzia dostąpią !


 3. Gdyby nam Pan nie odpuścił win,
Któż ostać by się mógł ?
Lecz On przebacza, przeto i my
Czyńmy jak nasz Bóg !


4. Pan Syna Krwią zmazał wszelki dług,
Syn z grobu żywy wstał ;
„Panem jest Jezus” – mówi w nas Duch.
Niech to widzi świat !


Pont : Więc odrzuć lęk i wiernym bądź,
Swe troski w Panu złóż
I ufaj, bo zmartwychwstał i wciąż
Żyje Pan, Twój Bóg !


Blessed are the merciful - Version officielle - anglais :



1. I lift my eyes to the mountains ;
From where shall help come to me ?
My help comes from the Lord, my God,
For He is merciful !


 2. When we are lost, He searches for us,
To hold us in his arms,
His Holy Blood will heal our wounds,
To breath new life into us !


R/ Blest are the merciful, Blest are the merciful,
For it is mercy that shall be shown to those who show mercy (x2)


 3. Unless the Lord forgives when we fall,
We wouldn’t be able to stand.
But he forgives, He pardons us [all].
Let us do the same !

 

4. God paid our debts with the blood of His Son,
Who rose alive from the tomb.
The Spirit within cries out to the world :
Jesus is the Lord ! (R/x2)

Bridge : So cast aside your fear and have faith,
Give your cares to the Lord
And trust in Him, for he has risen :
The Lord, your God, is alive ! (R/x4)

Partition en anglais - pdf

 

Posté par cidh2050 à 05:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

01 août 2016

Messe de clôture des JMJ 2016, célébrée par le Pape François, ( vidéo de KTO-TV)

 

Le Pape François a célébré la messe de clôture des Journées mondiales de la jeunesse (JMJ). Plus de 2,5 millions de fidèles étaient rassemblés à Brezgi, près de Cracovie, pour assister à cette messe. Il a annoncé que les prochaines JMJ se tiendront en 2019 sur le continent américain, au Panama.

L'homélie du Pape est centré sur  l'Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (19, 1-10): la rencontre de Jesus et Zachée. Il appelle les jeunes à surmonter les grands obstacles de Zachée: sa taille, la honté et la foule. Voici l'évangile commenté par le pape:

Jésus traversait la ville de Jéricho. Or, il y avait un homme du nom de Zachée ; il était le chef des collecteurs d’impôts, et c’était quelqu’un de riche. Il cherchait à voir qui était Jésus, mais il n’y arrivait pas à cause de la foule, car il était de petite taille. Il courut donc en avant et grimpa sur un sycomore pour voir Jésus qui devait passer par là. Arrivé à cet endroit, Jésus leva les yeux et l’interpella : « Zachée, descends vite : aujourd’hui il faut que j’aille demeurer dans ta maison. »
Vite, il descendit, et reçut Jésus avec joie. Voyant cela, tous récriminaient : « Il est allé loger chez un pécheur. » Mais Zachée, s’avançant, dit au Seigneur : « Voilà, Seigneur : je fais don aux pauvres de la moitié de mes biens, et si j’ai fait du tort à quelqu’un, je vais lui rendre quatre fois plus. » Alors Jésus dit à son sujet : « Aujourd’hui, le salut est arrivé pour cette maison, car lui aussi est un fils d’Abraham. En effet, le Fils de l’homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu. » Copyright AELF – Tous droits réservés

Utilisant la métaphore des NTIC, le pape François a demandé aux jeunes de faire de la prière leur "chat" et de l'Évangile leur "navigateur" dans la vie.  La mémoire de Dieu, a-t-il dit, "n'est pas un disque dur qui enregistre toutes nos données, mais un cœur tendre de compassion qui se réjouit d'effacer définitivement toutes nos traces de mal". En prêchant l'espérance, il a demandé aux jeunes de rejeter "la tristesse", un "virus qui infecte et bloque tout, qui ferme toute porte, qui empêche de relancer la vie, de recommencer". Les jeunes ont été sommés de ne pas se considérer "comme des retraités à 23, 24 ou 25 ans", et à "ne pas confondre le bonheur avec un divan" et se laisser "étourdir et abrutir" par un confort douillet et les jeux vidéo.

À l'issue de la messe finale, François a annoncé que les prochaines JMJ au niveau mondial se tiendraient en 2019 au Panama. Une grande pluie de confettis blancs a salué cette annonce. Le président du Panama Juan Carlos Varela qui a assisté à la messe finale des JMJ, s'est alors avancé vers le podium à la rencontre du pape.
Regardons et écoutons tout ça sur cette vidéo de KTO-TV. Que Dieu vous bénisse!

 

 

Posté par cidh2050 à 12:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]