Le Sapins de Noeil, il était une fois...

                     

 

Grands, beaux et verts! Le sapin de Noël est considéré comme l'un des plus majestueux symboles incontournables du temps des Fêtes. Petit retour en arrière pour comprendre d’où provient cette verte tradition.

Origine du sapin de Noël

Un ancien rite païen voulait qu’on honore un arbre, autour de la date du solstice d’hiver, car ce dernier symbolise la vie. On célébrait ainsi la renaissance du Soleil.

Au XIe siècle, on décorait déjà des arbres qu’on garnissait de pommes rouges et on disait qu’il faisait référence à l’arbre du paradis. Ensuite, c’est en Allemagne que la coutume a véritablement pris naissance.

Vers 1520, on décorait les arbres avec des confiseries, des pommes et même des petits gâteaux et on plaçait déjà, à cette époque, une étoile au sommeil pour rappeler celle de Bethleem. Aussi, au XVIe siècle, on rapporte une légende voulant que Martin Luther, un prêtre allemand, avait offert un sapin à ses enfants le jour de la veille de Noël pour qu’ils se rappellent des merveilles de Dieu.

Ensuite, au XVIIe siècle, on débute l’illumination du sapin. Les moyens entrepris sont plus complexes que d’y installer des guirlandes lumineuses comme aujourd’hui. On remplit des coquilles de noix d’huile dans lesquelles on dépose, à la surface, une mèche qu’on allume. Certains garnissent l’arbre de petites chandelles attachées sur les branches. Évidemment, ce n'était pas très sécuritaire...

La tradition de l’arbre de Noël est bien installée chez nous. Certains optent pour un arbre naturel, au parfum chargé de souvenirs, d’autres préfèrent la version artificielle qui nécessite moins d’entretien et comporte moins de risque d’incendie. Tout reste une question de choix et de valeurs! Mais dans la majorité des foyers, à l’approche des Fêtes, on décore un arbre de Noël. Encore aujourd’hui, il symbolise le renouveau de la vie, car le sapin persiste et garde sa verdure même au temps froid de l’hiver.

Les sapins de Noël sont aussi partie intégrante de l’économie des pays qui en produisent durant le temps des Fêtes. Par exemple, le Canada a exporte à lui seul environ 2 millions d'arbres dont 1,5 million aux États-Unis seulement. Le chiffre d’affaires de cette exportation tourne autour de 55,2 millions de dollars! Et plus de la moitié la production proviennent des sols québécois.

Source:

 


 


 

Il était une fois il y a très longtemps,  dans la Forêt Noire, un bûcheron qui rentrait chez lui, par une nuit d'hiver glaciale, fut ébahi par le fabuleux spectacle d'étoiles qui scintillaient, virevoltaient à travers les branches d'un épicéa, recouvert de boules de neige et de glaçons.

Il voulut expliquer à sa femme l'extraordinaire beauté qu'il venait de voir.  Mais celle-ci, le laissa divaguer.   Fâché, le bûcheron retourna dans la forêt, et demanda au petit sapin , s'il voulait vivre les fêtes dans sa modeste   maison.

Le sapin accepta, et le bûcheron le déterra.

Il le transporta avec douceur, et le déposa dans la maison.

Il couvrit l'arbre de multitudes de petites bougies allumées et de rubans rouges et verts.

Les petites bougies ressemblaient à des diamants étoilés. 

Les rubans de couleurs ressemblaient à la neige et aux glaçons qui pendaient des branches.

 

La féerie de ce sapin attira, la curiosité. De nombreuses personnes virent  la splendeur de l'arbre et s'en émerveillèrent, surtout les enfants.

Et depuis ce jour, chaque maison eut son arbre de Noël.

Source:

 

Posté par cidh2050 à 23:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]